top of page
flower 0.jpg
Rechercher

La pratique d'avril : Focus sur le "PROJET SENS" & la Vie In Utero

Dernière mise à jour : 18 avr.

Par Caroline PICOU-NOLL, thérapeute.




Quel projet inconscient les parents ont-ils formulé pour leur enfant avant sa naissance?


Quels rôles les enfants adoptent-ils inconsciemment pour répondre aux besoins non exprimés des parents ?


Nos traits de personnalité sont-ils une répétition des schémas familiaux ?


Qu'est-ce qui s'inscrit dans nos cellules et notre inconscient durant la période périnatale ?





« Le bébé est imaginé avant d’être perçu, parlé avant d’être entendu »

Boris Cyrulnik



Poursuivant notre exploration des origines transgénérationnelle des maux (voir la publication 'La psychogénéalogie' ICI ) cet article se concentre sur le Projet Sens, concept clé offrant des perspectives riches et complémentaires sur la manière dont les projections, les expériences et les émotions vécues par les parents avant, pendant et après la naissance, impactent la vie future du bébé.



EN BREF :


L'étude du Projet Sens s'inscrit dans le cadre plus large de la psycho-bio-généalogie, explorant tout particulièrement comment les projections, conscientes et inconscientes des parents - et également du clan élargi, façonnent les aspects fondamentaux de la personnalité et du comportement de l'enfant, ainsi que ses prédispositions physiques et psycho-émotionnelles.


Elle est centrée également sur la mise en lumière des expériences et émotions vécues par les parents pendant toute la période préconceptuelle, la grossesse, lors de la naissance et des premiers mois de vie de leur bébé qui impactent l'existence de l'être en devenir.


Initié par le psychologue clinicien Marc Fréchet et enrichi par des praticiens tels que le Dr. Salomon Sellam, le Projet Sens repose sur l'idée que durant cette phase, les attentes des parents, combinées à leur état émotionnel et aux conditions environnementales, impriment dans l’inconscient de l’enfant des "scénarios" et mémoires qui vont influencer son parcours de vie, de la santé physique et psychique jusqu'aux choix de vie personnelle et professionnelle.


Cette approche offre notamment les moyens pour décrypter et modifier les programmations inconscientes; l'identification des influences subtiles transmises permet de les remettre en question et participe à résoudre des problèmes psycho-émotionnels ou de santé persistants.


Cet éclairage peut non seulement libérer de vieux schémas douloureux mais aussi ouvrir des voies vers une autonomie personnelle et une guérison profonde, impactant positivement notre bien-être et celui des générations à venir.


Chaque personne est le fruit de son histoire prénatale, influencée par les émotions, les stress, et les espoirs de ses parents.


À qui s'adresse le travail sur le Projet Sens ?


Le Projet Sens et l'impact de la vie intra-utérine sont des sujets pertinents pour toute personne intéressée par une compréhension profonde de ses origines et par la résolution de problématiques qui semblent parfois avoir des racines 'inexpliquées'.


Cette approche s'adresse par exemple :


Aux personnes confrontées à des difficultés personnelles


  • Problèmes émotionnels : Si vous souffrez de troubles émotionnels (anxiété, colère, manque de confiance en soi, etc.) le Projet Sens peut offrir des perspectives sur les origines prénatales ou transgénérationnelles de ces affections.

  • Comportements 'inexpliqués' : Des comportements ou des réactions que vous ne comprenez pas pourraient être liés à des attentes ou des stress vécus avant, pendant ou peu après votre naissance.

Aux personnes souffrant de problèmes de santé


  • Par exemple des maladies chroniques, auto-immunes, des conditions telles que l'eczéma, l'asthme, les troubles digestifs, etc. peuvent être induites ou exacerbées par des influences périnatales.

Aux personnes en recherche de mieux-être


  • Connaissance de Soi : Comprendre comment vos influences périnatales ont façonné certains aspects de votre personnalité peut être libérateur et transformer la manière dont vous vous percevez et percevez le monde autour de vous.

Aux parents et futurs parents


  • Futurs parents : Comprendre le Projet Sens peut vous aider à préparer un environnement plus léger et libre pour votre enfant, en prenant conscience des comportements, des tensions, et des émotions qui peuvent être inconsciemment transmises.

  • Parents actuels : Quelque soit votre âge, si vous rencontrez des difficultés avec vos enfants sur le plan relationnel ou émotionnel, ce travail peut vous aider à comprendre et à résoudre des problématiques ayant des racines dans l'histoire familiale transmise.

Aux professionnels de la santé et du bien-être


  • Thérapeutes et conseillers : Intégrer le Projet Sens dans votre pratique va enrichir vos accompagnements et interventions en offrant une compréhension des dynamiques périnatales et transgénérationnelles qui peuvent affectent vos patients.

  • Éducateurs et pédagogues : Comprendre les impacts de la vie intra-utérine et du bagage transgénérationnel sur le développement des enfants permet d'être plus conscients de leurs besoins uniques, potentiellement complexes ainsi que des enjeux spécifiques pour chacun d'entre eux.






POUR ALLER PLUS LOIN dans l’exploration du Projet Sens ...


Sommaire :




Le Projet Sens révèle les aspirations profondes, conscientes et inconscientes, que portent les parents pour leur bébé. Ce principe explore comment les rêves parentaux, conjugués au contexte de la conception, de l'accouchement et de l'ambiance familiale, façonnent l'identité de l'enfant, intégrant également l'héritage familial et transgénérationnel. Découvrez la mécanique de cette empreinte invisible qui guide la vie de l'enfant, depuis ses premiers instants jusqu'à sa vie adulte, tout en mettant en lumière la façon dont l'environnement émotionnel et les expériences vécues in utero ont un impact déterminant sur son développement émotionnel, comportemental et biologique.





L’enfant, projection des besoins inconscients des parents


L’enfant n’est pas seulement "le fruit de ses parents"; il est également une projection de leurs aspirations inconscientes, rêves insatisfaits, et héritages transgénérationnels, qui façonnent profondément son identité et son parcours de vie. Ces projections peuvent être sources de richesses, lui transmettant des qualités et des forces ancestrales, mais aussi de conflits internes, se manifestant par divers symptômes psychologiques, physiques ou comportementaux.


La démarche thérapeutique centrée sur le Projet Sens, concept élaboré par Marc Fréchet et enrichi notamment par le Dr Salomon Sellam, vise à explorer ces projections pour dénouer les influences potentiellement perturbatrices et souffrantes. Elle permet de révéler et de traiter les empreintes émotionnelles ancrées dans l’inconscient de l’enfant, tout au long de la période préconceptionnelle, à travers la grossesse, l’accouchement et ses premiers mois de vie.


L'exploration du Projet Sens permet de démêler les programmations et attentes inconscientes transmises avant même notre naissance. Il propose un voyage à travers les mémoires préconceptionnelles, prénatales, et de la naissance elle-même pour comprendre comment ces imprégnations influencent notre identité, notre bien-être, et nos malaises physiques ou psychiques. Cette démarche offre des clés pour se réapproprier son histoire personnelle, dépasser les héritages limitants et accéder à une autonomie et une guérison profonde.



Le Projet Sens se manifeste à travers les attentes inconscientes parentales, la symbolique familiale, les noms, prénoms, métiers et aussi les drames et les maladies, reflétant les schémas et les programmations ancestrales qui influencent notre vie.




Fondements du Projet Sens


La notion de Projet-Sens et de cycles repose sur l'idée que la période de 30 mois entourant notre naissance, c’est-à-dire depuis neuf mois avant la conception jusqu'à environ un an après notre naissance, joue un rôle déterminant dans la programmation de notre inconscient biologique cellulaire. Cette période d'imprégnation, où nos cellules sont sensibles aux expériences et à l'ambiance vécue par nos parents et nos ancêtres, est fondamentale pour notre orientation dans la vie.



"Chaque individu naît avec un projet

que les parents ont plus ou moins consciemment formulé pour lui."

Marc Fréchet



Marc Fréchet, psychologue clinicien français, pionnier dans l'approche de la psychogénéalogie et du décodage biologique des maladies est reconnu pour avoir développé le concept de "Projet Sens" et des "Cycles Biologiques Cellulaires Mémorisés".

Il a exploré comment les projections des parents, c’est-à-dire leurs attentes et leurs émotions inconscientes - démarrant même avant la conception, au moment où se révèle le désir 'd’avoir un bébé' - peuvent impacter le développement émotionnel et physique de l’enfant, ainsi que les répétitions d’événements de vie tels que symptômes, traumatismes, chocs de la vie, engrammés dans notre mémoire cellulaire qui tendent à se répéter à des intervalles précis sous forme de cycles.

Ses travaux ont posé les bases permettant de mieux saisir les origines de certains maux physiques, psychologiques, émotionnels et difficultés comportementales.


Fréchet a lui-même un projet sens bien particulier ; il est né en 1946 dans une prison, où il a vécu les neuf mois de sa vie intra-utérine ainsi que les neuf mois suivants. Il a mentionné que les agissements de sa mère durant la guerre étaient ambigus, ce qui souligne également la complexité de son contexte familial initial. Cette grossesse et naissance en captivité devait principalement avoir pour effet d’améliorer les conditions carcérales de sa mère, plaçant chez lui le germe d'un Projet Sens utilitaire dès sa conception. Cette expérience a façonné son intérêt pour l'impact des conditions émotionnelles et environnementales pré et périnatales sur la santé et les comportements, soulignant ainsi l'importance des attentes parentales et des premières expériences de vie.

 

 



Les marquages précoces influencent non seulement les susceptibilités à certaines maladies, mais aussi les traits de personnalité et les comportements futurs de l'individu. Ils posent les fondations des réactions aux stress, des choix de vie et des interactions sociales de l'adulte, soulignant l'importance cruciale de l'environnement pré et périnatal dans le modelage des aspects cognitifs et physiques de la personne.


L’imprégnation IN UTERO


Il est crucial de prendre en considération également le vécu du bébé durant la vie intra-utérine, son développement étant influencé par divers facteurs physiques, environnementaux et émotionnels :


Le développement physiologique : le bébé développe ses organes vitaux et structures corporelles dans une séquence précise, influencée par la génétique et l'environnement hormonal de la mère.


L’influence hormonale : les hormones telles que le cortisol (lié au stress) peuvent traverser le placenta, influençant le développement du système nerveux et comportemental du bébé.


L’environnement nutritionnel et toxique : la nutrition de la mère, incluant les vitamines et minéraux, soutient le développement optimal du bébé. Inversement, les toxines et drogues (alcool, nicotine, …) peuvent causer des dommages ou des retards de développement.


Les facteurs psychologiques et émotionnels : stress, anxiété, émotions fortes peuvent influencer le développement psycho-émotionnel de l'enfant. Nombre d'études suggèrent que le stress vécu par la maman peut augmenter le risque de troubles chez l'enfant.


Les sons et sensations : le bébé peut entendre des sons extérieurs et réagir à ces stimulations. La communication affective, comme parler ou chanter pour le bébé pendant la grossesse, peut renforcer le lien mère-enfant et le développement cognitif du bébé.


L'exploration du développement intra-utérin et de l’impact des conditions de vie de la mère met en lumière l’importance des premiers environnements de l’enfant. C’est dans ce contexte que le Projet Sens prend toute sa valeur : au-delà de la mise en lumière des attentes parentales, il s’agit également de décrypter comment ces premières influences, souvent subtiles et profondément ancrées marquent et façonnent la personnalité et les prédispositions de l'enfant bien avant sa naissance.






Du point de vue de l'épigénétique, un stress peut induire des modifications prédisposant l'enfant à des troubles comme l'anxiété ou des maladies, notamment auto-immunes. L'Université de Genève notamment a mis en lumière que les traumatismes subis par les ancêtres influencent un génome jusqu'à trois générations plus tard, et même au-delà, modifiant les expressions génétiques sans changer la séquence ADN – un phénomène observable par exemple chez les descendants des survivants de la famine de 1944 aux Pays-Bas.


La neuro-immunologie offre des perspectives sur l'influence de l'environnement pré-natal sur le système immunitaire du fœtus, mettant en lumière la susceptibilité accrue de l'enfant à certaines conditions inflammatoires ou immunitaires à l'âge adulte.


L'approche de la Bio-psycho-généalogie permet de retracer l'histoire familiale pour accéder à ces informations clés sur notre programmation ancestrale et ainsi commencer à comprendre et à modifier les comportements « inadaptés »; en d’autres termes, les réactions qui n’ont plus lieu d’être, qui ont besoin d'une 'mise à jour' - ouvrant ainsi la voie à une vie plus consciente et épanouie. L'étude du projet sens et de la vie intra-utérine repose sur la même démarche qu'en décodage biologique et émotionnel des symptômes : déceler quelle information spécifique a induit telle réponse adaptative particulière; qu'elle soit émotionnelle, comportementale ou biologique.




 "Le Projet-Sens est comme un scénario prénatal inscrit dans l'inconscient de l'enfant, dicté par l'histoire familiale et les attentes parentales."

Salomon Sellam



Différentes catégories de Projet Sens & cas concrets


Salomon Sellam, psychothérapeute français reconnu pour son travail en psychogénéalogie et somatothérapie, a axé ses travaux sur les liens entre maladies physiques et facteurs psychologiques. Dans son exploration du concept de Projet Sens, il a mis en évidence des catégories qui illustrent la variété de ces aspirations et attentes inconscientes parentales. Nous pourrions les classer ainsi :


  • Le Projet Sens intentionnel explicite : basé sur les désirs conscients et verbalisés des parents concernant l'avenir de leur enfant . Cas concret : un père ayant souhaité que son enfant soit un garçon, et qu'il reprenne son atelier de menuiserie. Cet espoir spécifique a façonné activement l'environnement et les expériences de l'enfant, qui a été élevé dans un contexte où les attentes et les aspirations de ses parents ont clairement influencé et constamment renforcé ce projet.

  • Impacts émotionnels d'événements marquants : comment les évènements vécus pendant la grossesse peuvent orienter le développement du bébé (chocs émotionnels forts; décès, rupture, déménagement, ...) Cas concret : une femme enceinte a vécu l'événement traumatique de la perte d'un proche; le stress et la tristesse profonds ressentis pendant la grossesse ont influencé l'état émotionnel du bébé à naître. L'enfant a développé une sensibilité accrue et a toujours présenté un fond dépressif, reflétant les émotions vécues pendant la grossesse.

  • Les urgences : situations critiques inattendues qui peuvent redéfinir les intentions et perspectives posées originellement pour l'enfant (évènements qui 'détournent' l'attention portée sur le bébé qui passe 'au second plan ; maladie d'un proche, accident, ...) Cas concret : durant la grossesse, la grand-mère de l'enfant nécessite des soins intensifs dus à une maladie grave, monopolisant l'attention de la mère. Le stress et l'angoisse maternels chroniques durant cette période critique influencent le développement émotionnel de l'enfant, qui peut devenir hypersensible au stress ou aux besoins émotionnels des autres.


  • L’influence de l'accouchement : la manière dont les conditions et le déroulement de l'accouchement impactent la personnalité et les comportements futurs de l'enfant (naissance 'en urgence', avec assistance (forceps, cézannienne,...), pronostic vital engagé - de la mère ou du bébé, ...) Cas concret : un accouchement particulièrement long et difficile, qui a finalement nécessité une cézannienne, a initié une vie où l'intervention d'autrui est vécue comme indispensable, mêlé à un sentiment d'insécurité physique. L'enfant a montré une difficulté à être autonome, ainsi qu'une aversion précoce pour le contact physique avec une hypersensibilité aux stimuli tactiles. Ces symptômes sont des réponses cohérentes au trauma initial vécu lors de l'accouchement.

  • Les mémoires ancestrales non résolues : effets des expériences traumatiques et des histoires des ancêtres qui sont transmises inconsciemment ( mémoires de guerre, de trahison, d'abandon, d'agressions passées sous silence, ...) Cas concret : un enfant né dans une famille où un grand-parent a vécu la guerre a hérité de la peur irrationnelle de la famine et du danger, même si ces menaces n'étaient pas présentes dans son environnement direct. Ces peurs ancestrales, bien qu'inconscientes et non verbalisées, ont influencé profondément ses comportements alimentaires et ses réactions aux conflit.

  • Les non-dits familiaux : répercussions des secrets gardés dans la famille sur le bien-être et le psychisme de l'enfant. Cas concret : dans une famille où la mort d'un bébé avait été passée sous silence, l'enfant suivant a développé des peurs dites 'inexpliquées' et une anxiété profonde, symptômes du chagrin refoulé, du silence et des tensions non résolues qui ont imprégné l'atmosphère familiale.


Ces cas illustrent comment le Projet Sens encapsule non seulement les attentes familiales inconscientes mais aussi comment les circonstances et événements inattendus entourant  cette période peuvent préconfigurer la vie de l’enfant de manière complexe et profonde.

 




Reprogrammer les réponses adaptatives obsolètes pour favoriser un développement plus harmonieux et conscient.


Exemples de Projets Sens


Dans la pratique clinique, de nombreux cas illustrent la manière dont le Projet Sens et les imprégnations intra-utérines peuvent être influentes. Voici quelques exemples et illustrations :


  • Le choix du prénom : dans certains cas, le (ou les) prénom donné à un enfant peut refléter les espoirs, les rêves, et même les regrets de ses parents. Par exemple, un prénom peut être choisi par tradition, en hommage à un ancêtre admiré, dans l'espoir parfois que l'enfant hérite de certaines de ses qualités ou réussites. Inversement, le choix d'un prénom unique ou inhabituel peut exprimer le désir des parents de voir leur enfant se démarquer et réussir là où ils ont peut-être ressenti des limitations, se libérer de la tradition familiale.

  • Le choix de la profession : les projections peuvent aussi s'étendre à la carrière ou la profession de l'enfant. Par exemple, des parents qui espèrent que leur enfant opte pour une carrière prestigieuse ou qu'il reprenne l'entreprise familiale, même si cela ne correspond pas à ses passions ou talents. Bon nombre d’entreprises familiales sont reprises ‘de père en fils’ par contrat tacite inconscient, non pas par choix.

  • Le bébé de remplacement : un enfant peut être conçu dans le but inconscient de "remplacer" un membre de la famille perdu, comme un enfant décédé ou un proche dont le décès a laissé un vide. Dans ce cas, l’attente pèse lourdement sur l'enfant, qui peut sentir qu'il doit vivre selon les standards ou les rêves non réalisés de l'être perdu. Ces personnes sont souvent amenées à souffrir de dépression, de sentiment de vide dans leur vie, de tristesse profonde ‘sans raison’, d’absence de but, avec le sentiment d’être spectateur de sa vie, bloqué dans des schémas répétitifs.

  • Le rôle de l'enfant dans la dynamique familiale : les parents attribuent inconsciemment un rôle spécifique à leur enfant au sein de la famille, comme celui de médiateur, de protecteur, de faire-valoir, ou encore de soutien émotionnel ou de mouton noir, pour ne citer que quelques exemples. Ces rôles, bien que certains soient parfois perçus comme étant ‘positifs’, limitent profondément l'expression individuelle de l'enfant et ses choix de vie.

  • La réparation d’un ‘échec’ : un enfant peut porter l'espoir inconscient de réparer une relation, un mariage, ou même compenser un sentiment de culpabilité ou d'échec chez les parents. Cette attente conduit à une pression implicite sur l'enfant pour qu'il contribue au maintien, au bonheur et à la stabilité de la famille, parfois coûte que coûte, souvent au détriment de ses propres besoins ou désirs.

  • Les croyances qui influencent les comportements : lorsque des parents projettent par exemple l'idée que « rien de ce que l'enfant fait n'est jamais assez bien », ou alors qu’« il doit évidemment réussir », cela peut par exemple engendrer chez lui une tendance à la procrastination. Sous-jacente à ce comportement se trouve la croyance que, puisque l'effort ne sera jamais pleinement reconnu ou valorisé, mieux vaut l’éviter, si possible indéfiniment ! Même conséquence si l’on est sensé toujours tout réussir...« on ne peut que décevoir ». Différer l'action est une stratégie qui permet de ne pas prendre le risque de ‘rater’ ... et donc de décevoir.        

  • L’injonction de préserver la paix : un autre exemple pourrait être un enfant qui grandit dans un environnement où la croyance dominante est qu'« il faut à tout prix éviter les conflits pour maintenir l'harmonie » ; cela peut mener à un comportement d'évitement du conflit, où l'enfant, devenu adulte, peut avoir tendance à se conformer excessivement aux attentes des autres ou à s'effacer pour éviter toute forme de désaccord. Elle peut même induire qu’il faut à tout prix éviter les conflits pour être aimé. Cette croyance, bien que visant à préserver la paix, peut limiter l'expression de l'individualité et la capacité à établir des limites saines dans les relations.

  • Projection de la quête d'indépendance : cas de parents ayant lutté pour leur autonomie et qui désirent inconsciemment que leur enfant manifeste une forte indépendance dès son plus jeune âge. Cela peut mener à des prises des décisions de vie majeures très tôt, cherchant à s'émanciper rapidement de leur milieu familial.




"Jusqu'à ce que vous rendiez l'inconscient conscient,

il dirigera votre vie et vous l'appellerez destin."

Carl Jung



Application pratique et transformation personnelle


Le travail sur le Projet-Sens et les cycles biologiques mémorisés nécessitent souvent une démarche active de recherche, impliquant la collecte d'informations sur les événements et les émotions vécus par nos parents et ancêtres.


Par exemple, comprendre comment les projections et les attentes familiales avant notre conception et pendant la grossesse ont façonné notre identité peut nous aider à démêler les motivations profondes derrière nos choix de vie. De même, reconnaître l'impact de l'ambiance émotionnelle intérieure de notre mère durant la grossesse, ainsi que l'ambiance familiale autour d'elle, peut éclairer certains de nos schémas psychiques et comportementaux et les transformer pour un mieux-être personnel et transgénérationnel.


En définitive, le travail avec le Projet-Sens et les mécanismes transgénérationnels offre une perspective unique sur notre existence, nous invitant à réévaluer et à redéfinir ce que signifie véritablement "hériter"; il ne s'agit pas simplement de recevoir un ensemble prédéfini de biens, de traits et d'histoires, mais plutôt d'embrasser pleinement la possibilité de renouveau, de croissance, et de renaissance à chaque génération.


Comprendre les intrications de notre héritage émotionnel, comportemental et biologique n'est pas seulement un acte d'amour envers soi-même ; c'est aussi une porte ouverte vers la transformation des schémas douloureux qui nous habitent. La guérison des blessures transgénérationnelles et des empreintes laissées par nos premières expériences in utero s'inscrit dans un cercle vertueux de bienfaits qui se prolonge au-delà de notre vie personnelle, touchant les générations passées et à venir.


En résolvant ces conflits internes et en libérant les charges émotionnelles restées parfois bloquées depuis des générations, nous offrons à nos ascendants et nos descendants la possibilité de vivre des vies plus libres, moins encombrées par les poids du passé.

 


En reconnaissant et en honorant l'impact profond de nos racines et de nos premiers instants de vie, nous tissons les fils d'un futur où bien-être, santé et conscience de soi forment le socle d'une existence pleinement vécue, un précieux cadeau que nous sommes appelés à partager avec les générations passées et futures.

 


©2024 par Caroline PICOU-NOLL - L'ATELIER DE L'ÊTRE - Tous droits réservés

 



 


STAGE 'Projet Sens & Vie Intra-Utérine à COLMAR en 2024 :

 

J’ai la joie d’accueillir Béatrice Bourau-Glisia, thérapeute, conférencière internationale et formatrice spécialiste du décodage émotionnel des symptômes, les 22 et 23 juin à L'Atelier de l'Être Colmar pour son séminaire intitulé 'Projet Sens et Vie Intra-Utérine'.

Cette formation s’adresse aux thérapeutes ainsi qu’à un public plus large.




Reconfigurer notre trajectoire de vie non plus uniquement en réponse à un héritage inconscient, mais en tant qu'acteurs conscients et auteurs de notre propre histoire.





119 vues

Comments


bottom of page