top of page
flower 0.jpg
Rechercher

Décodage de L'OTITE : quelle est la signification émotionnelle des symptômes de l'otite ?

Dernière mise à jour : il y a 4 jours


Par Caroline PICOU-NOLL, thérapeute.



L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres

Quels conflits émotionnels

et besoins non exprimés pourraient être à l'origine de vos symptômes d'otite ?

Peut-il y avoir un lien entre une otite chez un enfant et une périodes de conflits familiaux ?


Comment identifier les déclencheurs qui contribuent à vos problèmes d'oreille ?


Pourquoi "faire la sourde oreille" pourrait être plus qu'une simple métaphore ?




Introduction aux Décodages Mensuels


À travers cette série de décodages, je vous propose de découvrir une approche psychosomatique et psycho-émotionnelle de la maladie et de cultiver un réflexe ‘bio-logique’ qui vous aidera à interpréter vos symptômes. Au-delà d’une liste de décodages de maladies et de mal-êtres, je vous proposerai des pistes de réflexion et des questions clés, qui peut-être vous encourageront à développer un regard nouveau et autonome sur la mécanique biologique et à construire votre propre compréhension des liens entre les ressentis non exprimés ou inconscients et les réactions du corps. Recherchons ensemble quelles sont les significations de vos symptômes.

 

Pour en savoir plus sur le fonctionnement de la maladie vu depuis l’angle de la psycho-biologie, je vous propose un article complet ICI.



Sommaire - Vous retrouverez cette même trame pour chacun des sujets que je développerai au cours de l'année :

 

1.     Étymologie

 


Dans l’approche psychobiologique d’un trouble, la question que l’on pose en premier lieu est celle de son utilité. Regardons ensemble à quoi sert l’organe ou les tissus impliqués et ce que les symptômes peuvent dévoiler du ressenti qui en est la source.



L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres


Quelle est la signification émotionnelle de vos symptômes d 'OTITE ?


... à quoi ça ‘sert’ une OTITE ?


 1. Étymologie


Le terme "otite" vient du grec "ὠτίτις" (ôtítis), dérivé de "ὠτός" (ôtós), qui signifie "oreille". Ce terme désigne une inflammation de l'oreille, et le suffixe "-ite" indique une inflammation. L’usage de ce terme remonte à l'Antiquité, où les praticiens grecs identifiaient déjà des maladies et des conditions par leur localisation et des symptômes d'inflammation.



2. Définition et symptomatologie


Les otites, bien qu'elles partagent une dénomination commune, varient considérablement selon la partie de l'oreille affectée, et les manifestations cliniques diffèrent en conséquence.


L'otite externe est une infection ou une inflammation du conduit auditif externe. Elle est souvent appelée "otite du nageur", fréquente chez les personnes qui passent beaucoup de temps dans l'eau, ce qui peut favoriser la croissance bactérienne ou fongique.

Douleur auriculaire, exacerbée par la manipulation de l'oreille externe ; Sensation de plénitude ou d'obstruction dans l'oreille ; Écoulement auriculaire (otorrhée) purulent ou aqueux ; Démangeaisons dans le conduit auditif ; Rougeur et gonflement du conduit auditif externe ; Perte auditive temporaire.


L'otite moyenne est une inflammation ou une infection de l'oreille moyenne, l'espace situé derrière le tympan. Elle est particulièrement fréquente chez les enfants et peut être aiguë ou chronique. L'otite moyenne séreuse est quant à elle caractérisée par la présence de liquide dans l'oreille moyenne sans signe d'infection active.

Otite moyenne aiguë (OMA) : Douleur intense dans l'oreille ; Fièvre; Irritabilité et pleurs chez les jeunes enfants ; Perte auditive temporaire ; Sensation de pression ou de plénitude dans l'oreille ; Écoulement de l'oreille si le tympan se perce (otorrhée).

Otite moyenne chronique : Infections récurrentes ou persistantes ; Perforations du tympan ; Écoulement auriculaire chronique ; Perte auditive progressive.

Otite moyenne séreuse : Sensation 'd'oreille pleine' ou de pression ; Perte auditive temporaire ou fluctuante ; Pas de douleur typique d'une infection aiguë ; Troubles de l'équilibre (moins fréquents).


L'otite interne - ou labyrinthite est une inflammation ou une infection de l'oreille interne, affectant généralement le labyrinthe, une structure complexe responsable de l'audition et de l'équilibre. Elle peut être causée par des infections virales ou bactériennes, des troubles auto-immuns, des traumatismes.

Vertiges ou étourdissements sévères ; Perte d'équilibre ; Nausées et vomissements ; Perte auditive (souvent unilatérale) ; Acouphènes (bourdonnements ou sifflements dans l'oreille) ; Fièvre et maux de tête (si causée par une infection).



3.    Fonctions de l’organe


... L'oreille, qu'est-ce que c'est ? à quoi ça sert ?


L'oreille est un organe complexe qui joue un rôle fondamental dans deux fonctions principales : l'audition et l'équilibre. Elle se divise en trois parties distinctes : l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne. Chacune de ces sections contribue à la captation et à la transmission des sons, ainsi qu'à la régulation de l'équilibre.



L'oreille externe comprend le pavillon (ou auricule) et le conduit auditif externe. Le pavillon est la partie visible de l'oreille, constituée de cartilage recouvert de peau, qui collecte les ondes sonores et les dirige vers le conduit auditif externe.


Fonctions :

  • Collecte des sons : le pavillon capte les ondes sonores et les concentre vers le conduit auditif externe.

  • Protection : le conduit auditif externe protège l'oreille moyenne et interne contre les corps étrangers et les infections grâce à la présence de cérumen, qui possède des propriétés antibactériennes et antifongiques.

  • Amplification des sons : le conduit auditif externe amplifie certaines fréquences des ondes sonores, facilitant ainsi leur transmission vers le tympan.


L'oreille moyenne est une cavité remplie d'air située entre le tympan et l'oreille interne. Elle contient trois petits osselets appelés le marteau, l'enclume et l'étrier. Elle est reliée à la gorge par la trompe d'Eustache, qui permet d'équilibrer la pression de l'air de chaque côté du tympan.


Fonctions :

  • Transmission des sons : les vibrations sonores captées par le tympan sont transmises aux osselets, qui amplifient et conduisent ces vibrations vers l'oreille interne.

  • Équilibrage de la pression : la trompe d'Eustache régule la pression de l'air dans l'oreille moyenne, assurant un équilibre de chaque côté du tympan ce qui est essentiel pour maintenir une audition claire et précise. En régulant la pression et en facilitant le drainage des fluides, elle assure la transmission efficace des vibrations sonores aux structures internes de l'oreille pour le traitement auditif.

  • Protection contre les sons forts : les muscles de l'oreille moyenne, tels que le muscle tenseur du tympan et le muscle stapédien, se contractent en réponse à des sons forts, réduisant la transmission des vibrations sonores vers l'oreille interne pour la protéger.


L'oreille interne est composée de deux sections principales : la cochlée et le système vestibulaire. La cochlée est une structure en spirale remplie de liquide qui contient les cellules ciliées responsables de la transformation des vibrations sonores en signaux nerveux. Le système vestibulaire est constitué des canaux semi-circulaires, de l'utricule et du saccule, essentiels pour l'équilibre.


Fonctions :

  • Audition : la cochlée convertit les vibrations sonores en impulsions électriques transmises par le nerf auditif au cerveau, où elles sont interprétées comme des sons.

  • Équilibre : le système vestibulaire détecte les mouvements de la tête et la position du corps dans l'espace, envoyant des signaux au cerveau pour aider à maintenir l'équilibre et la posture. Les canaux semi-circulaires détectent les rotations de la tête, l'utricule et le saccule détectent les mouvements linéaires et la gravité, contribuant à la perception de l'orientation spatiale.



Synthèse des Fonctions

L'oreille, en tant qu'organe sensoriel complexe, assure la perception des sons et la maintenance de l'équilibre, deux fonctions vitales pour la communication, la navigation dans l'environnement et l'interaction sociale. Les trois sections de l'oreille travaillent de concert pour transformer les ondes sonores en informations compréhensibles et pour aider le corps à maintenir sa stabilité, illustrant ainsi l'interconnexion entre les systèmes auditif et vestibulaire.


L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres


4. Pistes de décodage : collecter, amplifier, protéger, équilibrer...


Selon la partie de l'oreille en jeu, il est donc question de : protéger des corps étrangers; collecter, amplifier, transmettre les sons ; protéger des sons forts ; équilibrer la pression interne ; percevoir l'orientation dans l'espace.


Oreille Externe

Les problèmes de l'oreille externe peuvent refléter des conflits autour de la protection contre les sons, paroles, et autres influences sonores extérieures perçues comme envahissantes ou nuisibles. Cette sensibilité peut signaler un besoin de défense contre des intrusions émotionnelles dans des environnements sociaux ou des interactions perçues comme hostiles.


Oreille Moyenne 

Les troubles tels que l'otite moyenne peuvent indiquer des conflits internes autour de la difficulté à "digérer" les informations sonores, reflet des difficultés à intégrer des données perçues à travers l'audition. Ces conditions peuvent aussi représenter une lutte interne contre l'inconfort, la douleur ou la résistance à accepter ce qui est entendu.

À droite, les conflits évoquent une incapacité à saisir des informations vitales, pouvant conduire à des frustrations ou des malentendus.

À gauche, ils reflètent une difficulté à se débarrasser d'informations perturbatrices, typique notamment chez les personnes qui ruminent sur des critiques entendues.


La Trompe d'Eustache (extension de l'oreille moyenne)

La trompe d'Eustache joue un rôle crucial en maintenant une audition claire et précise en régulant la pression et en facilitant le drainage des fluides.

À droite, des conflits de capture inefficace ou incomplète d'informations peuvent survenir, souvent ressentis par ceux qui luttent pour comprendre les nuances dans des discussions bruyantes.

À gauche, il peut y avoir des conflits liés à l'incapacité d'exprimer ou de rejeter des informations douloureuses, se manifestant chez ceux qui se sentent oppressés par le besoin de répondre ou de réagir dans des situations stressantes.


Oreille Interne

Les maladies affectant l'oreille interne, telles que la labyrinthite souvent caractérisée par une perte d'équilibre, et / ou d'objectif dans la vie, peuvent être vues comme des signes de grande instabilité, où l'individu lutte pour maintenir son équilibre émotionnel et physique face à des nouvelles soudaines ou bouleversements significatifs (comme un changement de travail, un décès, une rupture ou des changements de repères familiaux majeurs, ...)



Les phases de réparation comprennent la désintégration des tissus enflammés, souvent accompagnée d'une perforation du tympan et d'écoulements purulents, et sont inhérentes au processus biologique d'élimination des 'informations' conflictuelles accumulées, menant à un retour à l'équilibre et à une fonction auditive normale.



Pour aller plus loin ...


La fonction embryologique de l'oreille comme organe de 'capture' et 'd'expulsion' d'informations sonores, couplée à son rôle crucial en tant que système d'alerte précoce, montre comment les aspects embryologiques influencent directement les fonctions vitales pour la survie et la réactivité comportementale face aux menaces.


Origine embryologique et fonction sentinelle de l'oreille


L'oreille moyenne et l'intestin primitif partagent une origine commune dans l'endoderme, la couche interne des trois feuillets embryonnaires qui se développe très tôt durant la gestation. Cette connexion embryologique reflète une fonction partagée essentielle : la gestion des entrées sensorielles et matérielles. Dans le cas de l'intestin, ces entrées sont des nutriments et des déchets; pour l'oreille, il s'agit de stimuli sonores.


La muqueuse de l'oreille moyenne est conçue pour capturer efficacement les ondes sonores à travers l'air, les convertissant ensuite en vibrations mécaniques. Ce processus est analogue à la façon dont l'intestin primitif absorbe les nutriments et expulse les déchets, en traitant activement les substances pour soutenir les fonctions vitales du corps. Ainsi, la fonction de 'capture' de l'oreille est parallèle à celle de l'absorption intestinale, et son rôle d''expulsion' échoit dans la régulation de la pression et le nettoyage via la trompe d'Eustache.


En tant que composant du système sensoriel, l'oreille ne se limite pas à la perception des sons; elle agit également comme un système d'alerte précoce. Cette propriété est essentielle à la survie, permettant aux individus de détecter des dangers imminents par les sons, bien avant que ces menaces ne deviennent visibles ou tangibles. Les sons détectés par l'oreille peuvent indiquer la présence de prédateurs, de dangers naturels, ou d'autres menaces, déclenchant des réactions instinctives de fuite, de défense, de sidération ou encore de soumission. Cette fonction est ancrée dans les mécanismes de base du système auditif, conçus pour maximiser la réception, l'interprétation, et la réponse efficace aux sons.



L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres


5. Comment sortir du problème ?


Écoute et expression des émotions :

Comme déjà évoqué dans mes précédents articles, quel que soit le symptôme ou la maladie, il est important d'encourager un dialogue intérieur et extérieur pour explorer ses émotions, ce qui permet de soulager les tensions psychiques et atténuer la douleur physique associée aux otites. La première étape consiste à apprendre à se mettre à l'écoute de son corps et de ses émotions; conscientiser ses ressentis, les vivre pleinement et les exprimer.


Afin de vous aider à explorer plus profondément les liens entre chaque type d'otite et leurs implications psycho-émotionnelles, voici quelques questions visant à identifier les éventuels déclencheurs émotionnels et environnementaux de vos symptômes.


Otite Externe :


  • Avez-vous remarqué une augmentation de votre sensibilité auditive lors de situations stressantes ou conflictuelles ?

  • Comment réagissez-vous aux critiques ou aux remarques désagréables ? Avez-vous une tendance à "ignorer" ce que vous entendez ?

  • Dans quelles circonstances avez-vous ressenti le besoin de vous isoler des sons et des bruits autour de vous ?

Otite Moyenne :


  • Avez-vous vécu des situations où vous avez eu du mal à "digérer" les informations entendues ?

  • Y a-t-il des moments où vous vous sentez particulièrement submergé par ce que vous percevez autour de vous ?

  • Comment vivez-vous les informations contradictoires ou les communications confuses dans votre environnement ?

Otite de la trompe d'Eustache :


  • Vous êtes-vous trouvé à lutter pour entendre ou comprendre ce que les autres disent, comme si quelque chose bloquait votre capacité d'écoute ?

  • Avez-vous des expériences où vous avez consciemment choisi de ne pas écouter ou d'ignorer ce que quelqu'un vous disait ?

  • Y a-t-il des moments où vous ressentez une pression dans vos oreilles, lors de situations anxiogènes ou stressantes ?

Otite interne (Labyrinthite) :


  • Avez-vous fait l'expérience d'un changement soudain ou d'une nouvelle inattendue et déstabilisante avant la manifestation de vos symptômes ?

  • Face aux incertitudes concernant vos projets ou objectifs futurs, avez-vous remarqué des épisodes de vertige ou d'autres symptômes auditifs ?

  • Dans quelles situations vous sentez-vous en manque de repères, comme si justement vous deviez évoluer dans un labyrinthe ?


6. Cas pratique


1. Otite externe : cas de Léa, la nageuse


Léa, 22 ans, compétitrice en natation, développe fréquemment des otites externes, surtout durant la saison des compétitions. Son médecin lui a expliqué que l'humidité constante dans ses oreilles favorise la croissance bactérienne. Cependant, Léa ressent également une pression énorme pour exceller et a tendance à "faire la sourde oreille" aux conseils de prendre du repos, poussant ses limites au-delà du raisonnable.


Conflit psycho-biologique : Léa ignore les signaux de son corps demandant du repos, reflétant le conflit de "faire la sourde oreille". L'humidité et la pression dans ses oreilles expriment physiquement sa résistance à écouter les avertissements de son corps et conseils de son entraîneur.


2. Otite moyenne : cas de Tom, le petit garçon


Tom, 4 ans, souffre régulièrement d'otite moyenne. Sa mère remarque que ces épisodes surviennent souvent après des périodes de stress familial, comme des disputes ou des tensions à la maison. Tom semble "utiliser" sa maladie pour attirer l'attention et communiquer son malaise, ayant "plein les oreilles" des cris et des conflits.


Conflit psycho-biologique : Les épisodes répétés d'otite moyenne de Tom coïncident avec des périodes de tension émotionnelle, indiquant une surcharge sensorielle et émotionnelle. Ces otites peuvent refléter la manière inconsciente de Tom de réagir à l'environnement stressant autour de lui. L'accumulation de fluide derrière son tympan peut répondre à son besoin de bloquer les cris et conflits externes et de réduire leur impact, lui procurant un espace intérieur plus sécurisé (qui peut par ailleurs rappeler l'environnement in-utero)


3. Otite de la trompe d'Eustache : cas de Sarah, la manager


Sarah, 35 ans, manager dans une grande entreprise, développe une otite affectant la trompe d'Eustache pendant une période particulièrement stressante au travail, où elle doit gérer des conflits internes et des négociations difficiles. Elle se sent souvent incapable de bien capter ou répliquer aux informations critiques, éprouvant une sensation de blocage tant physique que psychologique.


Conflit psycho-biologique : Le stress de Sarah à bien comprendre et gérer les informations dans un contexte professionnel chargé se manifeste par un blocage physique dans sa trompe d'Eustache. Cela peut refléter son conflit interne de ne pas pouvoir "attraper" les nuances des discussions importantes, entravant sa capacité à répondre de manière efficace.



L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres


7. Expressions idiomatiques


"Faire la sourde oreille" et l'otite de la trompe d'Eustache : cette expression, qui signifie ignorer délibérément des informations ou des conseils, est particulièrement pertinente pour l'otite de la trompe d'Eustache. Une obstruction peut littéralement empêcher les sons d'atteindre l'oreille moyenne efficacement, illustrant comment un blocage physique peut refléter un blocage psycho-émotionnel.


"En avoir plein les oreilles" et l'otite moyenne : utilisée pour décrire une sensation de saturation sonore, cette expression trouve un écho dans l'otite moyenne, où l'accumulation de fluide derrière le tympan peut provoquer une sensation de plénitude et de pression. Cela évoque non seulement une congestion physique mais aussi le sentiment de surcharge émotionnelle ou informationnelle, reflétant les pressions internes et externes ressenties par l'individu.


Ces correspondances entre les expressions idiomatiques et les divers types d'otite révèlent comment notre langue et notre culture reflètent instinctivement des aspects de notre expérience physiologique et émotionnelle; les expressions métaphoriques s'enracinent profondément dans des réalités physiques tangibles, créant ainsi des passerelles entre les conditions médicales, les expériences émotionnelles, notre communication et notre interprétation du monde.





©2024 par Caroline PICOU-NOLL - L'ATELIER DE L'ÊTRE - Tous droits réservés


L'Atelier de l'Être Caroline Picou-Noll décodage biologique et émotionnel des symptômes maladies et mal-êtres OTITE











57 vues

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page